Les dépassements d’honoraires
 - En fait, le complément d'honoraires est la seule variable d'ajustement pour compenser le désengagement de la sécurité sociale notamment dans le remboursement des actes dentaires et plus particulièrement prothétiques et orthodontiques et pour faire face à l’augmentation des charges des cabinets dentaires qui se sont tout particulièrement emballées ces dernières années par le poids des obligations réglementaires.

Les chirurgiens-dentistes sont soumis à une modération de leurs honoraires évaluée avec « tact et mesure » qui encadre les pratiques tarifaires, à quelques exceptions. Ainsi, en vingt huit ans, les honoraires des principaux traitements prothétiques ont baissé en euros constants (46 % pour la couronne céramique).


Des problèmes esthétiques ?
Des dents saines peuvent présenter des dysharmonies gênantes pour votre esthétique et votre aisance relationnelle. L'approche thérapeutique traditionnelle trop mutilante (prothèses, composites...) n'est alors pas indiquée et vous laisse seul face à ces désagréments.

La gencive s'est rétractée laissant apparaître vos racines.


La carie a abîmé superficiellement une ou plusieurs dents.


La taille de vos dents n'est pas esthétique (usure, génétique...).


Une de vos dents a été cassée à la suite d'un choc.


Une partie de vos dents s'est effritée.


Un perte locale d'email crée un effet sombre.


Toutes ces affections sont gênantes pour vous sans qu'il soit indiqué d'avoir recours à l'arsenal thérapeutique traditionnel, trop invasif, qui ne correspondrait en rien à des indications validées médicalement.