Statut du chirurgien-dentiste
 - La très grande majorité d’entre eux (91%) ont une activité libérale exercée individuellement ou en groupe.

L’activité salariée est pratiquée dans une structure comme l’hôpital, l’assurance maladie complémentaire (les centres de santé, cabinets mutualistes), la sécurité sociale, le service de santé des armées ou au sein d'un cabinet libéral.

Les services d'odontologie ou de stomatologie des hôpitaux ou des cliniques privées pratiquent des opérations plus lourdes.

Les chirurgiens-dentistes sont conventionnés à 98%. Ils respectent une convention signée avec l’assurance maladie obligatoire. La convention en vigueur date de juin 2006.

Les chirurgiens-dentistes peuvent avoir un exercice non conventionné, dans ce cas ils fixent librement leurs honoraires et les actes sont remboursés au patient à un niveau très inférieur du remboursement conventionnel (tarif d'autorité).


Conseil enfants
Rapidement l'enfant utilise une brosse à dents, mais est incapable de maîtriser un geste qu'il ne voit pas: il faudra l'aider! Assis sur le bord de la baignoire, l'enfant debout, calé entre les cuisses, la tête contre la poitrine du parent, c'est un moment privilégié, pendant lequel le parent brosse les dents de l'enfant avec ses propres gestes ( dans la même position).

Bonbons et boissons sucrées ne doivent rester que des plaisirs ponctuels; pour garder de bonnes dents(et un plaisir renouvelé!). Il ne faut pas les laisser en permanence à portée des enfants. Leur consommation s'apparente à la consommation d'un apéritif pour un adulte: c'est la fête, puis on va se brosser les dents.

Si malgré toutes ces précautions des caries apparaissent, il ne faut pas laisser l'enfant avoir mal aux dents, faites-le soigner.