La maladie parodontale
coucouCouramment appelée "déchaussement" cette maladie très fréquente détache la dent, même saine de la gencive. Cela aboutit, à plus ou moins long terme, à la perte de la dent en question et, progressivement, de toutes les autres.

Elle survient lors d'un déséquilibre de la flore bactérienne buccale associé à un manque de défences de la gencive.

coucoucoucou
 
Les conséquences d'une maladie parodontale mal ou pas traitée entraîne :
- un préjudice esthétique
- une mauvaise haleine
- un risque d'abcès
- une difficulté à mastiquer
- une sensibilité au froid
- une douleur au toucher
- la chute des dents coucoucoucou
 

IMPRIMER CET ARTICLE

Edentation totale
Vous avez perdu la totalité de vos dents, soit au maxillaire (en haut) soit à la mandibule (en bas) soit sur les deux arcades. La solution traditionnelle du dentier n'est guère satisfaisante.

Les dents tiennent grâce à leur racine. Quand une dent manque, il est classique de s'appuyer sur sa racine pour la reconstituer (couronne, prothèse).

Quand la partie visible de la dent manque, on peut alors s'appuyer sur les dents ou les racines d'à côté pour reconstituer la dent absente (bridge).


Quand toutes les racines sont absentes, il est alors impossible de trouver un appui pour faire tenir les prothèses classiques. Il est traditionnel de concevoir une prothèse totale adjointe, encore appelée "dentier". Si son esthétique est parfois satisfaisante, il est peu probable que son confort soit agréable, voire supportable.


Même s'il est esthétique, le traditionnel dentier suppose de réduire le confort (goûter, embrasser...) et la fonction (mâcher, croquer, mordre...)