Le bruxisme
 - Le bruxisme ou grincement des dents correspond à une augmentation importante des périodes de contact des dents entre elles en dehors de la mastication et de déglutition.

Le bruxisme peut être effectué le jour et la nuit pendant le sommeil. Les mouvements sont inconsciemment, ce qui entraîne des frottements dentaires importants.

Les signes cliniques induits par le bruxisme sont variables selon la durée et l'intensité des forces exercées :
  • usure de l’émail et ensuite de la dentine
  • fracture de morceaux de dent
  • sensibilisation de la dent aux changements de température et aux aliments acides, atteinte du nerf dentaire
  • douleurs dentaires diffuses, musculaires, allant parfois jusqu'aux oreilles et le cou , maux de tête.
  • craquement de l'articulation mandibulaire.


Le bruxisme est souvent dû a une occlusion anormale ou à une souffrance psychologique, stress.

Traitement

Le traitement consiste à permettre au patient de ne plus serrer par réflexe, par la pose d'une gouttière protectrice. Le stress du patient identifié, il peut faire de la relaxation ou dans des cas plus important suivre des traitements psychologiques.

Dans les cas d'occlusion anormale, après identification des dents en cause, un meulage sélectif peut être envisagé, et dans les cas plus important un traitement d'orthodontie est envisageable.


La prothèse adjointe complète
La prothèse adjointe totale appelée communément "dentier" est une prothèse à appui gingival qui restaure une édentation totale du maxillaire ou de la mandibule. La prothèse est amovible, elle doit être retirée pour le nettoyage et le brossage, puis remise en place par le patient.

Passage de l'édentation partielle à l'édentation totale

Avant l'extraction des dernières dents, le praticien prend une empreinte et fait fabriquer rapidement des prothèses transitoires complètes en résine.

Lors de la séance des extractions en série, le praticien place en bouche la ou les prothèses transitoires directement à la place des dents extraites. Cette méthode permet au patient de ne pas subir de préjudice esthétique et de s'habituer à une prothèses complète.

Prothèse complète sur attachements

Les dernières dents sont taillées à une faible hauteur et recouvertes de couronnes qui comportent des attachements boutons pressions permettant une meilleure tenue de la prothèse.

Une barre d'ancrage peut aussi être réalisée entre deux dents non mobiles. La barre relie les deux couronnes de faible hauteur. Sur cette barre viennent s'ancrer des petits cavaliers solidaires de la prothèse adjointe. La rétention de celle ci est nettement améliorée grâce à cette technique.