Les maladies parodontales
 - Définition

La maladie ou plutôt les maladies parodontales concernent tous les tissus de soutien des dents : la gencive, le ligament et l’os alvéolaire.
Jadis jugées inéluctables et sans réel recours, ces affections bénéficient en fait de traitements bien codifiés et de succès thérapeutiques tangibles.

Statistiques des maladies parodontales

les maladies parodontales sont très répandues et intéressent tous les âges.
En France, selon l’enquête ICSII réalisée par l’ADF sous l’égide de l’OMS, plus de 80 % des adultes entre 35 et 44 ans souffrent de maladies parodontales. Beaucoup estiment à tort cette situation inéluctable et se résignent à porter vers 60 ans un dentier, comme leurs parents.
Au sein des parodonpathies, il est important de distinguer les gingivites, qui n’atteignent que la gencive. Elles sont le plus souvent bénignes et faciles à traiter.
A l’opposé, les parodontites atteignent les tissus de soutien de la dent (ligament, os). Plus graves, elles peuvent aboutir à la perte de dents et retentir sur tout l’organisme. Elles nécessitent un traitement plus approfondi.

Etiologie des maladies parodontales

Une certitude s’impose : il y a toujours une atteinte infectieuse. Les bactéries s’accumulent à la jonction dent / gencive, entraînant des manifestations plutôt localisées et inflammatoires (les gingivites) ou s’infiltrent davantage et réalisent une infection localisée (parodontie). Ces affections progressent d’autant plus vite que les défenses du patient sont affaiblies (hérédité, affection générale, déficit immunitaire).

Prévention des maladies parodontales

La prévention de ces affections peut être tout à fait efficace : un brossage quotidien soigneux, des arcades dentaires bien rangées, sans caries ni dents absentes, des visites régulières chez un praticien avec détartrage réduisent considérablement le risque d’atteinte parodontale.
De même, il ne faut pas attendre que les dents bougent pour consulter : la douleur, signe d’alarme est souvent longtemps absente. Un changement de couleur des gencives, un saignement au brossage, un allongement de la partie visible de la dent (rétraction gingivale) signent une pathologie parodontale avérée.


Thérapeutique des maladies parodontales

En cas d’atteinte, des mesures thérapeutiques s’imposent. Elles reposent sur un principe simple : la décontamination des tissus infectés , par un détartrage et un surfaçage . Ces traitements d’assainissement des surfaces dentaires et gingivales sont le plus souvent suffisants pour arrêter le processus de déchaussement.
En cas de gingivite, le praticien procède à un nettoyage complet de la bouche : détartrage ultrasonique et/ou manuel, pouvant être accompagné d’un aéropolissage au bicarbonate, irrigation d’antiseptiques sous la gencive. A charge pour le patient d’avoir une hygiène bucco-dentaire rigoureuse.
En cas de parodontite, le même traitement, plus poussé, sera appliqué, allant jusqu’au surfaçage des racines dentaires, afin d’éliminer le tartre profond et d’éviter l’adhérence du film microbien. Un traitement antibiotique d’accompagnement s’impose le plus souvent. Si nécessaire, le praticien aura recours à la chirurgie parodontale pour accéder aux racines dentaires. Dans certains cas, il faut procéder à des greffes osseuses, la pose de matériau de comblement ou de membrane pour améliorer la régénération de l’os perdu. De même, si les gencives sont rétractées, des greffes de gencives vont supprimer les sensibilités dentaires et le préjudice esthétique.

En quoi consiste exactement un détartrage ?

Cela consiste à éliminer le tartre supragingival, la plaque dentaire qui s'est déposée sur les dents et les gencives. Et éventuellement à polir les dents en utilisant une pâte spéciale un peu comme avec du papier de verre, ou encore un aéropolisseur.
Un détartrage basique prend entre quinze et trente minutes pour un patient dont la bouche est en bon état. Sans intervention, le tartre qui se dépose sur la surface de la dent passe progressivement dans les sillons (entre les gencives et les dents) et peut entraîner une gingivite. Les gencives sont douloureuses et saignent facilement. Si cette maladie parodontale n'est pas traitée, elle peut entraîner une perte irréversible des tissus de soutien de la dent qui se déchausse, puis tombe : c'est la parodontite.
Le detartrage se réalise de différentes manières , la plus courante utilise une technique à l’ultrason qui permet d’éliminer le tartre et la plaque .Sinon la technique manuelle utilise différentes curettes . Les deux techniques peuvent être complémentaires .


Cabinet dentaire mode d'emploi
Vous nous avez fait le plaisir de confier votre santé bucco-dentaire à notre cabinet et nous sommes sensibles à la confiance que vous nous témoignez ainsi. Pour nous permettre de vous garantir un service irréprochable, nous vous proposons de nous accorder sur quelques règles simples et réciproques.

La communication

Exprimez sans hésiter vos attentes, vos satisfactions, vos demandes, vos insatisfactions, vos exigences, même les plus délicates. Notre secret professionnel et notre écoute vous sont tout acquis pour assurer un diagnostic adapté et un traitement efficace de votre cas clinique.


La ponctualité

Nous vous assurons la ponctualité de nos rendez-vous. Cependant, une activité médicale est toujours susceptible de s'adapter aux urgences et aux imprévus. Aidez-nous à limiter ces désagréments en arrivant à l'heure exacte ou en prévenant de vos annulations et de vos retards le plus vite possible.


L'observance

Pour profiter pleinement de votre sourire et maintenir votre bouche en bonne santé, respectez nos conseils de prévention et recommandations d'hygiène bucco-dentaire à pratiquer chez vous. Vous vous donnerez ainsi toutes les chances de conserver longtemps vos dents saines et d'assurer le maintien en parfait état des soins réalisés.


C'est dans le respect mutuel que nous souhaitons vous accompagner vers une santé bucco-dentaire pleinement satisfaisante: respect des engagements de ponctualité, des conseils de prévention, de l'écoute, respect de votre douleur, de vos peurs et interrogations... N'hésitez pas à nous faire part de tout manquement de notre fait à cet engagement.

Notre vocation

Vous assurer une bouche en parfaite santé, le bien être d'un sourire esthétique, une absence totale de douleur, un confort de mastication... tout au long de votre vie.

Le budget

Notre cabinet est conventionné. Nous vous assurons donc de profiter pleinement des conditions de remboursement de votre assurance sociale et de votre mutuelle. Cependant, certains actes n'étant pas ou peu pris en charge, nous réaliserons au préalable un devis pour tous les travaux qui demanderont une participation financière de votre part.


Entente financière

Nous pouvons définir avec vous des conditions de règlement adaptées à vos contraintes financières, au montant du plan de traitement et à la durée des soins. Le respect de cette entente nous permettra de garantir de notre côté le respect des délais grâce à la mise à disposition d'un plateau technique sophistiqué et des technologies les plus avancées.

La douleur

Les techniques d'anesthésie les plus efficaces disponibles aujourd'hui permettent à notre cabinet de vous assurer des soins dans le plus parfait respect de votre sensibilité à la douleur en réduisant au minimum les éventuel désagréments engendrés par les soins et leurs suites.
N'hésitez pas à nous informer de tout manquement à cet engagement essentiel dans notre pratique quotidienne.

L'administratif

Nous assurons la prise en charge complète des incontournables procédures administratives liées aux soins. N'oubliez pas de vous munir de votre carte Sésam Vitale, de vos contrats d'assurances complémentaires et de nous interroger en cas d'incompréhension.


Les conditions de remboursement de la sécurité sociale ne tiennent aucun compte des énormes progrès que la science et la technologie mettent à la disposition de l'Art Dentaire depuis plus de vingt ans. C'est pourquoi nous nous permettrons de vous informer au préalable chaque fois que votre cas clinique impose des actes peu ou pas remboursés.